Actualité

Qu’est-ce que les VRD ?

Le secteur du bâtiment comporte différentes sections et les VRD en font partie. L’abréviation VRD signifie Voirie et Réseaux Divers, et touche l’aménagement et la construction d’espace ou de bâtiments ainsi que le raccordement de ces derniers aux différents réseaux qui existent. Alors que faut-il savoir sur les Voiries et Réseaux Divers ?

Les VRD en quelques mots 

Les VRD sont l’ensemble des travaux de voirie et de réseaux qui font partie de la réalisation des travaux d’aménagement urbain et de génie civil. Les travaux d’alimentation en eau, en électricité, en gaz et d’évacuation font également partie des VRD. Sans oublier d’y compter l’embellissement d’environnements urbains ou ruraux. Du fait qu’il inclut toutes les activités précédentes, le terme VRD est fréquemment utilisé au pluriel. Les travaux de VRD concernent les particuliers, les communes, les collectifs ou les villes. Comme le montre le lien  https://www.artp.pro/,ces travaux ne sont confiés qu’à des professionnels du métier, pourvus d’expériences, au risque d’éventuelles conséquences irréversibles.

A voir aussi : LG dit adieu à toucher le mobile avec la main et nous invite à le voir à la CMM.

Différents types de VRD

Au sein des VRD, sont compris 3 types de travaux.

Assainissement

L’assainissement, c’est la mise en place des réseaux d’évacuation d’eaux usées et d’eaux vannes. Les eaux usées indiquent les déchets industriels et domestiques sous la forme liquide. Les eaux vannes sont les déchets qui contiennent des matières fécales et de l’urine. Il est impératif de diriger ces eaux vers des stations d’épuration pour amoindrir le risque de pollution environnementale.

A lire en complément : Comment calculer les chevaux fiscaux en chevaux DIN ?

Réseaux et divers

Tous les travaux de raccordement de réseaux d’alimentation et d’évacuation indispensable au bien-être des populations sont compris dans les VRD. Ce sont les :

  • canalisations pour approvisionnement en eau potable ;
  • raccordements aux réseaux d’alimentation en énergie (gaz et d’électricité) ;
  • raccordements aux réseaux d’assainissement ;
  • réseaux de télécommunication.

Les câbles électriques et les tuyaux nécessaires aux différentes installations sont mis dans des gaines afin de les protéger. Une tranchée n’est rebouchée que lorsque tous les câbles sont passés. Pour éviter toute confusion, les gaines disposent d’un code couleur pour facilement identifier le contenu de chacune.

Terrassement et travaux de voirie

Le terrassement consiste à la préparation d’un terrain avant que ce dernier n’accueille une construction. Cela peut être un bâtiment, une habitation ou des travaux de voirie (voie d’accès, les routes, les voies piétonnes, etc.). Il faut nécessairement construire des fondations et des tranchées pour effectuer un terrassement impeccable lorsqu’il s’agit de travaux de voirie.

Normes et réglementations des travaux de VRD

Qu’il s’agisse de travaux publics ou privés, il y a un certain nombre de règles à suivre pour le bon déroulement des travaux : les normes de construction VRD, les réglementations, la distanciation, les codes couleur et la tuyauterie.

Les étapes clés des travaux de VRD

Les travaux de VRD, ou Voirie et Réseaux Divers, sont essentiels pour l’aménagement des espaces urbains. Du terrassement à la pose des réseaux, en passant par les revêtements de voirie, chaque étape est cruciale pour assurer la pérennité et le bon fonctionnement des infrastructures.

La première étape est celle du relevé topographique, qui consiste à analyser précisément le terrain afin d’élaborer les plans d’exécution. Cette phase permet de déterminer les volumes à excavés ainsi que les niveaux nécessaires pour garantir une bonne évacuation des eaux pluviales.

Vient ensuite le terrassement, qui consiste à creuser les tranchées nécessaires à l’installation des réseaux (assainissement, électricité, télécommunications) ainsi qu’à préparer le sol pour recevoir les revêtements de voirie. Cette opération requiert un savoir-faire technique afin d’assurer une stabilité optimale du terrain.

Une fois le terrassement réalisé, vient l’étape cruciale de la pose des réseaux. Cela implique notamment la mise en place des canalisations d’eau potable et d’eaux usées, ainsi que celle des câbles électriques et de fibres optiques. Ces installations doivent respecter scrupuleusement les normatives en vigueur afin d’assurer leur durabilité et leur sécurité.

Après avoir posé les réseaux, vous devez procéder au raccordement aux différents branchements : habitations individuelles ou collectives mais aussi aux équipements publics. Cette étape nécessite une coordination rigoureuse entre les différents intervenants afin d’assurer un fonctionnement optimal des réseaux.

Viennent ensuite les travaux de revêtement de voirie. Il s’agit ici de mettre en place les matériaux qui constitueront la chaussée : bitume, enrobé ou encore pavés. Le choix du revêtement dépendra notamment du trafic prévu sur la voie ainsi que des contraintes environnementales et esthétiques.

Pour achever les travaux de VRD, vous devez réaliser les lignages au sol (passages piétons, lignettes) ainsi que l’apposition des panneaux signalétiques indispensables à la sécurité des usagers.

Les travaux de VRD peuvent être complexes et doivent être réalisés avec rigueur pour garantir leur qualité et leur durabilité. Une bonne planification, une coordination efficace entre tous les acteurs et le respect scrupuleux des normatives sont autant de clés essentielles pour mener à bien ces interventions urbaines majeures.

Les équipements utilisés dans les travaux de VRD

Les travaux de VRD nécessitent l’utilisation d’équipements adaptés pour mener à bien les différentes étapes du chantier. Ces outils, alliant technologie et performance, sont indispensables pour garantir la rapidité et la qualité des interventions.

L’un des équipements les plus couramment utilisés dans les travaux de VRD est la pelle hydraulique. Cet engin permet d’effectuer le terrassement en creusant les tranchées nécessaires à l’installation des réseaux. Dotée d’un bras articulé muni d’une pelle, elle offre une grande précision dans les mouvements tout en étant capable de soulever des charges importantes.

Pour faciliter le nivellement du terrain, on fait appel à un niveleur laser. Cet appareil projette un faisceau laser horizontal sur toute la surface à aplanir et permet ainsi aux ouvriers de visualiser avec précision les dénivelés. Cette technique garantit une planéité parfaite du sol, essentielle notamment pour assurer l’écoulement des eaux pluviales.

Dans le cadre de la pose des réseaux enterrés, il est nécessaire d’utiliser une mini-pelle. Plus légère que sa cousine hydraulique, elle permet d’accéder aux zones plus restreintes tout en offrant une maniabilité optimale. Grâce à ses dimensions compactes.