Actualité

Les maladies courantes du laurier rose

Le laurier rose, au-delà d’être une simple plante ornementale, possède plusieurs atouts non négligeables. Vu son utilité, il est important d’appréhender les maladies auxquelles il est exposé afin de savoir mieux l’entretenir. Dans cet article, nous aborderons l’utilité, les maladies courantes et les traitements possibles du laurier rose.

Les bienfaits du laurier rose

Le laurier rose est généralement cultivé pour son aspect ornemental et son parfum agréable à savourer.  Il dispose par ailleurs, des propriétés permettant entre autres de :

A lire en complément : Comment consulter mes comptes Société Générale ?

  • Ralentir le rythme cardiaque ;
  • Augmenter la tension artérielle;
  • Renforcer les contractions cardiaques ;
  • Améliorer la marche de l’urètre;
  • Traiter les maladies de la peau telles que : la teigne, les contusions et les cancers ulcérés.

Mais attention, le laurier rose est aussi toxique et empoisonnant. Il est donc important de respecter la dose d’utilisation prescrite.

Les maladies du laurier rose et les possibilités de traitement

Comme tout arbre, le laurier rose n’est pas à l’abri des maladies pouvant attaquer les plantes de son espèce. Parmi les plus courantes, nous avons :

A lire en complément : Logo Olympique de Marseille : histoire de la marque et origine du symbole

La fumagine

La fumagine se manifeste par l’excrétion et le dépôt d’un liquide collant de couleur noire sur les feuilles du laurier rose. Cette excrétion provient des excréments des ravageurs de nature piqueurs-suceurs tels que les pucerons et les cochenilles. Cette maladie engendre le dépérissement et l’endommagement du feuillage du laurier rose.

La gale du laurier rose

La gale du laurier rose est une autre maladie pouvant attaquer la plante. En effet, elle peut apparaître en cas d’une taille mal faite ou en cas d’utilisation d’outils de taille non désinfectés. Elle se manifeste par l’apparition et le développement de tumeurs noires sur les feuilles, branches et tiges du laurier rose.

La septoriose

Si votre plante souffre de la septoriose, vous aurez à constater des taches rondes aux extrémités violacées et des points noirs sur ses feuilles. La septoriose du laurier rose est provoquée par une forte humidité.

La pourriture grise

La pourriture grise se remarque à travers le développement de fibres amoncelées grises. Ceci est la conséquence de l’attaque d’un champignon appelé botrytis. Ce champignon se développe dans un endroit enclavé ou humide.

Le chancre du laurier rose

Le chancre est une maladie provenant d’une bactérie appelée pseudomonas tonelliana. Propre au laurier rose, il se répand rapidement avec la pluie. Il faut noter qu’il provoque des taches claires, qui à la longue, deviennent des tumeurs sur les feuilles de la plante.

La maladie liée aux tétranyques tisserands

La maladie liée aux tétranyques tisserands est due à de petites araignées nuisibles visibles au microscope. En effet, ces dernières tissent des toiles blanches entre les composantes du laurier rose et y laissent des taches jaunâtres.

Les taches de phyllosticta

Le phyllosticta est un champignon qui vient tacher les feuilles de votre laurier rose. Ces taches donnent une impression de brulure aux feuilles. En cas de gravité, vous constaterez des trous au niveau des feuilles touchées. Par ailleurs, il existe d’autres causes qui entravent le bon développement du laurier rose. Au nombre de ceux-ci, nous avons : les escargots et la carence en nutriments.

Les astuces pour traiter les maladies liées au laurier rose

Pour traiter les différentes maladies qui peuvent attaquer le laurier rose, plusieurs solutions sont envisageables. Ces dernières varient, bien entendu, selon la maladie. Pour traiter la fumagine, par exemple, préparez une solution à base du savon noir et pulvérisez votre plante avec la solution tôt le matin ou le soir. Par contre, pour la gale du laurier rose, évitez qu’elle se propage avant de l’exterminer. Il revient tout simplement de couper les parties de la plante déjà atteintes.

Pour la septoriose, vous devez contrôler le taux d’humidité de l’espace où se cultive le laurier rose. Mais, s’il arrivait que votre laurier rose soit atteint d’une pourriture grise, limitez sa propagation par la coupure de toutes les parties, déjà mortes, de l’arbre. Si vous souhaitez traiter le chancre du laurier rose, enlevez les feuilles atteintes puis renfermez la plante jusqu’à son rétablissement. La bouillie bordelaise permet de lutter plus efficacement contre le chancre du laurier rose.

Pour la maladie liée aux tétranyques tisserands, il faudra procéder à une pulvérisation répétitive de votre laurier rose. Par ailleurs, pour remédier aux taches de phyllosticta, ajoutez du terreau à votre sol afin d’en faciliter le drainage. Utilisez aussi la bouillie bordelaise pour limiter la propagation de la maladie. Enfin, débarrassez les feuilles détruites et celles qui ont chuté de l’arbre.