Hi-Tech

Top 5 des projets innovants 100% bretons

Résultat. Elle met en relation des artistes avec des clients à la recherche de spectacles, pour des entreprises, des anniversaires ou des mariages. 99.

Il s’agit de concerts, surtout, mais aussi de pièces de théâtre conçues pour être jouées chez l’habitant, comme « Qui est qui. Ses chercheurs travaillent, par exemple, à aider les plantes à mieux résister aux attaques de parasites grâce à des extraits d’algues.

A lire en complément : Les dons gratuits

Dernière entreprise bretonne en date à être lauréat de ce dispositif, 450 va très prochainement bénéficier du coaching afin d’accélérer le déploiement de son projet. Permettre aux entreprises de disposer de retours clients rapides sans se lancer dans des enquêtes de satisfaction à grande échelle, c’est l’idée de Digivoc, créé à Lannion en 2012 par cet ex-France Télécom, qui a développé des outils automatiques pour mesurer le ressenti des clients. A l’image de la CCI des Côtes d’Armor dont l’expertise dans le domaine permet d’aider les entreprises à anticiper les risques et menaces en matière de cybersécurité. Faire sonner son porte-clés égaré grâce à une appli de géolo-calisation sur son smartphone, c’est possible grâce à Ti’Be, un porte-clés connecté lancé en 2013 par deux ex-ingénieurs d’Alcatel-Lucent. Il a découvert une molécule formidable, l’ancêtre de nos globules rouges, qui oxygène le sang en continu. En collaborant avec l’Inra, son équipe a mis au point un nouveau produit capable de réduire de 20% la quantité d’azote utilisée.

Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) – Appellation d’Origine Protégée (AOP) – Indication géographique protégée (IGP) 408 exploitations bretonnes produisent sous AOC/AOP en 2017. Le tout est d’en freiner les méfaits. Depuis son lancement en juillet 2015, Chipili a réalisé un chiffre d’affaires de 42. Label Rouge – Près de 1 800 exploitations ont une production sous Label rouge. Le directeur de la concession n’a plus qu’à se connecter pour obtenir les résultats et apporter des améliorations au service.

A lire en complément : Trousse de toilettes : 6 objets à ne surtout pas oublier !

CA 2017 prévisionnel : 80 M€ dont 10% export.

Le “bien-manger”, c’est une alimentation saine en termes de qualités gustatives, de mode de production respectueux de l’homme, des animaux et de la nature mais c’est aussi une histoire dont le consommateur s’empare, une alimentation qui répond à ses valeurs. En 2017, l’entreprise prévoit de s’implanter aux Etats-Unis. Christian Guyader en a pris la direction à l’âge de 22 ans, en 1982, succédant ainsi à son grand-père, à son père et à sa mère, qui a tenu les rênes de l’entreprise au décès de son mari. Le portail de l’information géographique en Bretagne. Cette start-up rennaise a développé une technologie permettant d’augmenter l’autonomie des objets connectés géolocalisés. Les garages Opel ont opté pour sa solution : un robot appelle les clients venus dans la semaine, leur demande de noter la prestation sur une échelle de 1 à 10 et de laisser un commentaire, façon message sur répondeur. Elle a obtenu cette année l’autorisation de mise sur le marché, ce qui devrait aider Bio3G à atteindre une croissance de 5 à 10%. Sites : 3 . Abonnez-vous à la lettre d’infos hebdo. Les atouts de la société résident dans sa capacité à innover face à la concurrence, sur le marché de la salaison, des produits à marque distributeur. Le start-upper table sur une multiplication par dix de l’utilisation de son appli d’ici un an. 000 euros de chiffre d’affaires pour 2016. GwenneG s’octroie une commission comprise entre 5 et 9% selon la forme de participation choisie : le don, le prêt ou l’entrée dans le capital. L’entreprise Guyader est née à Landrévarzec (29) en 1930. BRIS ROCHER, 38 ans, P-DG d’Yves Rocher.

Profondément convaincu que la Bretagne a les ressources et le potentiel pour devenir le leader européen sur le marché du “bien-manger”, Loïg Chesnais-Girard, Président de Région, est au côté des professionnels pour impulser et accompagner ces changements. Avec un chiffre d’affaires à 112 M€ et près de 1 000 salariés, Le Calvez est un acteur de poids, très attaché à l’industrie agroalimentaire bretonne. Nombre des sites : 30 sites dont 20 dans l’Ouest . Son conseil .

Ces entreprises bretonnes innovantes soutenues par l’Europe

L’idée est de créer une communauté d’utilisateurs de partage de véhicule », explique Laurent Benveniste, le P-DG.

Le pharmacien Marc Hémon a donc créé Yslab en 2000 à Quimper pour soigner grâce aux biomolécules marines. « Si un client a un problème d’installation de sa box Internet, il peut transmettre photos et vidéos, et le technicien les lui retourne annotées », explique Michel L’Hostis, son président, un ancien d’Orange Labs.

Cette liste n’est pas exhaustive mais montre à quel point l’année 2017 a été intense pour toutes les équipes bretonnes en place au sein des CCI. Une centaine d’entre elles sont présentes à ce rendez-vous international majeur. 000 euros du Réseau Entreprendre Bretagne pour lancer son activité.

Plus d’un an après son déménagement au pôle automobile régional Saint-Grégoire près de Rennes, le Groupe familial Nissan Espace 3 affiche de nouvelles ambitions.

000 et 1 million d’euros de préventes. 000 euros de chiffre d’affaires en 2015) compte aider la Bretagne à se numériser. HERVÉ LE GUILLOU, 45 ans, président de Digivoc. Elle réalise plus de 8% de son chiffre d’affaires à l’étranger.

  • chiffre affaires euros
  • france
  • paris
  • brest
  • pme
  • munich
  • president directoire groupe
  • cnrs
  • quelle
  • financement participatif dediee
  • emploie salaries chiffre
  • quimper

Cela démarre fort puisque, pour 2016, le quadra mise sur un chiffre d’affaires de 1 million d’euros.

Projet : Green Epile.

Depuis septembre 2015, 5. De tailles diverses (30 PME, 20 ETI, 13 Grandes Entreprises), ces 63 entreprises sont réparties sur l'ensemble du territoire breton (6 dans les Côtes d'Armor, 17 dans le Finistère, 18 dans l'Ille-et-Vilaine, 22 dans le Morbihan). Le projet portant sur un montant de 5,2 M€ a bénéficié d’une aide FEADER (827 000 €) et e la Région Bretagne (733 000 €).

Les start-up peuvent bénéficier d’un coup de pouce financier de 200. Le groupe breton a tissé sa toile sur tout le territoire national pour faire progresser ses différentes activités.

Pour pallier les à-coups du marché du solaire, l’entreprise s’est diversifiée dans la méthanisation depuis 2013, notamment avec un projet de 1,5 mégawatt en Vendée.

CCI MBO . 173.

Ce classement exclusif, réalisé par la CCI Bretagne s’appuie  sur la base des chiffres 2016 communiqués directement par les entreprises ou les banques de données spécialisées.

Des défis courts (trois et cinq jours) et défis longs (7 à 8 jours) leur seront proposés pour avancer sur les thématiques choisies.

 . Elle a aussi lancé sa marque de médicaments alors que, jusqu’à présent, elle revendait ses produits aux laboratoires Novartis, Bayer et Johnson & Johnson. Représentant exclusif de la marque Nissan sur les départements d’Ille-et-Vilaine et de Mayenne, il vise à atteindre et dépasser le cap des 2 000 véhicules neufs vendus par ans. S’il y a un continent où faire des affaires avec le solaire, c’est bien l’Afrique. « Une voiture reste garée 95% du temps. Il faut dire qu’Hubert Grouès n’a pas hésité à investir 2 millions d’euros en marketing et média. Chiffres clés de Nissan espace 3 . Chiffres clés de Guyader Gastronomie . Ses clients. Il fonctionne uniquement en extérieurs. Les PME et artisans du secteur, qui reprennent des couleurs, ont du mal à trouver des apprentis. Avant cela, il a était directeur commercial et général. Avec un bémol, dans l’industrie agroalimentaire confrontée à une hausse des prix des matières premières et la concurrence internationale. C’est le produit mis au point par ces deux chercheurs en biomécanique du laboratoire Mouvement, sport, santé de l’université Rennes 2.

C’est là qu’ont un rôle à jouer tous les acteurs de l’alimentation en Bretagne.

L’une après l’autre, les pièces du puzzle se mettent en place, laissant apparaître un message clair : la Bretagne  renoue avec la croissance. Pour 15 euros, le patient envoie des photos ou une vidéo de la zone concernée prise avec son smartphone.

Elle a bénéficié de 1,2 M€ de FEADER et de 1,1 M€ d’aide de la Région Bretagne. Source : Digital Breizh. LOÏC HÉNAFF, 44 ans, P-DG d’Hénaff.