Finance

Qui est le plus fort : le dollar ou l’euro ?

Qui est le plus fort : le dollar ou l'euro ?

Les monnaies à travers le monde ne possèdent pas la même valeur. Il est ainsi de coutume de les comparer pour savoir quelle monnaie est plus puissante qu’une autre. Cela peut notamment s’avérer être très intéressant lors d’échanges entre des pays ou des entreprises de pays différents. Et devinez quelles sont les devises qui vont nous intéresser aujourd’hui ? L’euro et le dollar, bien sûr. On s’est tous déjà demandés si notre monnaie valait plus ou moins que le dollar. Nous allons donc vérifier cela et vous verrez que le taux d’inflation joue un rôle dans les échanges.

Qui du dollar et de l’euro est le plus fort ?

Quand on parle de monnaie, d’euro et de dollar, on pense à l’argent physique, aux flux monétaires, mais nous ne pensons que très rarement à l’inflation et à son taux. Comment savoir quelle monnaie est la plus forte entre l’euro et le dollar si l’on ne prend pas en compte l’inflation et son taux ? Une monnaie peut très bien être plus lourde qu’une autre, mais plus faible d’un point de vue du pouvoir d’achat de ses utilisateurs.

A lire aussi : Les atouts des investissements immobiliers en Bretagne : découvrez les opportunités

C’est-à-dire que le prix de la vie est plus élevé et qu’un dollar ou un euro n’a pas la même valeur que dans un autre pays. Eh bien, sachez en tout cas qu’en ce qui concerne la valeur d’un euro et d’un dollar, depuis début 2022, cette valeur est tout à fait similaire. Un euro équivaut donc à un dollar. 

Cette dévalorisation de l’euro est notamment due à l’inflation qu’a connu la France ces dernières années. Sachez que la monnaie européenne a atteint son niveau le plus bas depuis plus de 20 ans. Cette chute du cours de l’euro par rapport au dollar est inquiétante et le pouvoir d’achat des Français diminue de plus en plus.

A lire aussi : Les solutions de financement pour booster les start-ups bretonnes

Il faut dire que depuis le 5 décembre 2022, la parité entre l’euro et le dollar a toujours été plus favorable à l’euro, la monnaie européenne. C’est d’ailleurs à partir de cette date que l’euro est passé au-dessus de son collègue le dollar.

Est-ce si mauvais que ça pour l’économie des pays européens ?

Sachez que le fait que l’euro et le dollar possèdent la même valeur offre plus de possibilités aux entreprises européennes d’exporter vers les États-Unis. Pourquoi ? Eh bien tout simplement car les produits européens deviennent moins chers, et donc, plus compétitifs. C’est de là que certains industriels et entreprises peuvent réaliser de belles marges et de beaux bénéfices.

Un euro plus faible revient au même que si un dollar était plus fort. Mais ça veut aussi dire que tout ce qu’on importe des États-Unis sera logiquement plus cher. Tout ce qui est médicament, ordinateurs, téléphones portables et aussi le pétrole, tout sera plus cher.

Mais à l’inverse, la baisse de la valeur de notre monnaie européenne, l’euro, rend les produits européens bien plus attractifs et compétitifs qu’auparavant. Ce qui représente une aubaine pour certains domaines d’activité comme la vente et la production de vin.

Qui est le plus fort : le dollar ou l'euro ?

Qu’est-ce que ça change pour les Américains ?

Logiquement, si les produits européens s’exportent plus facilement vers les États-Unis et que leur prix est bien plus abordable, cela signifie que les Américains ont vu leur pouvoir d’achat être amélioré en ce qui concerne les produits vendus en Europe. Les Américains ont dont un meilleur pouvoir d’achat en Europe.

Faire décoller les ventes des produits français

Si le plein d’un tracteur coûtera sensiblement le même prix qu’avant, voire un peu plus cher tout de même, les ventes de vin, elles, vont décoller. Un producteur de vin peut donc se réjouir de la dévaluation de l’euro. Cela lui permettra de voir ses bouteilles être plus accessibles au marché américain, ce qui gonflera automatiquement ses ventes.

Il existe un courant d’affaires particulièrement intense entre la France et les États-Unis, en particulier en ce qui concerne le vin. Alors, comme vous le voyez, les Américains peuvent s’offrir du bon vin français à un prix bien plus abordable qu’auparavant. Si vous partez en voyage aux États-Unis, il faudra revoir votre budget à la hausse.

Passer des vacances moins chères en France

Mais à contrario, si un Américain se rend en France, ses vacances lui coûterait nettement moins cher que ce qu’elles lui coûteraient en temps normal. Cela peut donc inciter les Américains à venir voyager et visiter la France, puisqu’ils bénéficient d’un meilleur pouvoir d’achat.

Au final, la valeur de la monnaie européenne et du dollar est équivalente, mais le taux d’inflation dans chacun de ces deux pays n’étant pas le même, la valeur de chacune de ces deux monnaies n’est pas équivalente en termes de pouvoir d’achat. Ce qui octroie un avantage à la France quant à l’exportation de ses produits, mais un désavantage en ce qui concerne les importations de produits américains.

Quelles sont les conséquences sur les échanges internationaux ?

Au-delà de l’impact sur les économies américaine et européenne, la dévaluation de l’euro a aussi des conséquences sur les échanges internationaux. Effectivement, si les produits européens deviennent plus attractifs pour les Américains en termes d’achat, ils peuvent aussi se révéler moins compétitifs face à d’autres pays qui ont conservé une monnaie forte.

Lorsque le taux de change varie significativement entre deux devises utilisées dans un échange commercial, cela peut impacter la rentabilité des entreprises concernées ainsi que leurs parts de marché. Par exemple, si une entreprise française exportant vers les États-Unis ne modifie pas ses prix suite à la baisse de l’euro, mais qu’une entreprise chinoise ajuste ses tarifs en prenant en compte cette évolution monétaire défavorable aux Européens, elle pourrait alors être avantagée par rapport à son concurrent français.

La stabilité des taux de change est cruciale pour garantir un environnement favorable aux échanges commerciaux entre différents pays. C’est notamment pourquoi certains gouvernements cherchent régulièrement à intervenir sur leur propre devise afin d’en maintenir un certain niveau et éviter toute fluctuation trop importante.

De manière plus globale, les variations du dollar et de l’euro reflètent souvent la santé respective des économies américaines et européennes. Si le dollar tend à s’apprécier face à l’euro, c’est généralement parce que l’économie américaine affiche une croissance solide tandis que celle de la zone euro est plutôt atone. Les fluctuations du taux EUR/USD sont donc très suivies par les investisseurs internationaux qui cherchent à y déceler des signaux sur l’évolution économique future.

Comment les investisseurs peuvent-ils tirer profit de cette situation ?

Au-delà des conséquences économiques et commerciales, la fluctuation des taux de change entre le dollar et l’euro peut aussi offrir des opportunités d’investissement. Les investisseurs peuvent effectivement tenter de tirer parti de ces mouvements pour réaliser des bénéfices.

L’achat ou la vente d’une monnaie sur le marché des changes (ou Forex) est une façon courante d’investir sur les variations du taux de change. Si un investisseur anticipe par exemple une hausse du dollar face à l’euro, il peut acheter cette devise américaine dans l’espoir que sa valeur augmente. À l’inverse, s’il pense que l’euro va se renforcer par rapport au billet vert, il peut vendre ses dollars pour acquérir cette monnaie européenne.

Mais ce type d’opération nécessite une bonne connaissance du marché ainsi qu’un suivi régulier des informations économiques susceptibles d’influencer les cours. Comme tout placement financier risqué, les fluctuations importantes peuvent entraîner autant de gains que de perturbations financières importantes. Il faut bien étudier toutes les options possibles avant toute prise décisionnelle.

Certains produits financiers permettent aussi aux investisseurs moins expérimentés ou moins audacieux de profiter indirectement des fluctuations entre le dollar et l’euro sans nécessairement prendre position directement via le marché Forex. Par exemple, certains fonds communs portent essentiellement leurs actifs sur une seule devise étrangère afin d’en tirer profit lorsque celle-ci se renforce face à une autre monnaie. D’autres produits financiers se basent sur la performance de différents indices ou secteurs économiques, et peuvent être eux-mêmes affectés par les fluctuations des devises par rapport au dollar.

Investir sur les fluctuations des devises est complexe et risqué. Il faut bien étudier toutes les options possibles avant toute tentative d’investissement dans ce domaine particulier.