Famille

Pourquoi il ne faut surtout pas acheter en couple ?

Il est évident que la majorité des couples pensent que la meilleure solution qui soit est d’investir à deux. Cependant il peut arriver que les deux conjoints décident de se séparer et c’est ainsi qu’ils font face aux difficultés. Alors vous vous demandez sûrement quels sont les inconvénients d’acheter en couple.

Achat en couple : divergence de goûts en cas de revente

De primes abords vous devez savoir que tous les couples traversent des moments difficiles. En effet quand survient cette période il est parfois difficile de reconnaître son ou sa partenaire. En réalité les conséquences de ce choix diffèrent selon le régime de mariage choisi.

Lire également : Quand partir en vacances avec un bébé ?

Une fois que votre union est basée sur le régime de la communauté, les biens acquis vous appartiennent tous les deux. Et ceci même si l’un des conjoints n’a pas participé à l’argent. Dans ce cas en cas vous serez confrontés aux difficultés après. En cas de revente vous pouvez être confronté à un refus d’autorisation de la part d’un des conjoints.  De plus, en cas de problème financier (dettes contractées par l’épouse ou l’époux) sachez que l’intégralité de patrimoine financier acquis ensemble est engagée.

Si le couple achète un bien à crédit, il est possible qu’en cas de séparation les mensualités de remboursement soient réparties de manière équitable ou non. En effet la répartition est faite en fonction de la capacité financière de chaque partenaire. Toutefois il peut arriver qu’un seul parmi les deux conjoints assume le paiement total du crédit.

A lire également : Qui paie le médiateur ?

Achat en couple : la disparition d’un conjoint

Il n’est pas rare de constater que dans un couple, un des conjoints passe de vie à trépas. Ainsi le conjoint survivant peut faire face à plusieurs situations difficiles. Par exemple la gérance de l’héritage acquis pendant leurs années de mariage ou de concubinage. Si le défunt a établi au préalable un testament alors le problème ne se pose pas.

Par contre si le défunt ne possède pas de testament, le survivant devra faire face aux héritiers de son conjoint défunt. Il peut s’agir des frères, sœur et parfois des enfants nés hors mariage, mais reconnus par le défunt. Toutes ces personnes ions la possibilité de réclamer une partie du patrimoine du couple. Car qu’ils soient pacsés ou non les conjoints ne sont pas des héritiers officiels l’un de l’autre. Il faut forcément un testament en bonne et due forme du défunt pour stipuler ce fait.

Par ailleurs, en cas de décès il peut arriver que le conjoint survivant soit exclu du logement commun. La demande d’expulsion peut être rédigée par les héritiers du partenaire décédés surtout lorsque vous n’avez pas en votre possession un droit d’usage et d’habitation.

À présent, vous êtes bien informé sur les risques que comportent les achats en couple. Ainsi, que ce soit un bien immobilier, une affaire ou encore des accessoires de valeur l’achat en couple n’est pas la solution idéale. Cependant, si vous êtes toujours intéressé par l’achat en couple prenez le temps de bien vous renseigner.