Loisirs

Yu-Gi-Oh ! : les meilleures cartes à posséder

Vous souhaitez commencer une collection de cartes Yu-Gi-Oh ! mais ne savez comment commencer ? Pourquoi ne pas commencer par les meilleures cartes ? En effet, posséder les meilleures cartes dans votre collection peut vous procurer une certaine satisfaction. Voici les 10 meilleures cartes Yu-Gi-Oh !

La carte « Le Magicien des Ténèbres »

Il s’agit d’une carte particulièrement puissante et non moins symbolique de Yu-Gi-Oh! En effet, la carte le Magicien des Ténèbres est assurément la plus renommée parmi toutes les cartes. Elle est si typique qu’elle est certainement la première référence lorsqu’il est question de Yu-Gi-Oh! Au fil du temps, la carte « Le Magicien des Ténèbres » aussi appelé « Magicien Sombre » a perdu de sa capacité. Toutefois, les personnes ayant grandi avec l’anime et le manga auront à l’esprit la victoire de Yugi à la faveur de sa carte porte-bonheur du Magicien Sombre.

A lire également : Comment fonctionne un filtre de cigarette électronique?

La carte « Le Dragon Blanc aux Yeux Bleus »

Ce serait une absurdité que d’évoquer la carte « Le Magicien des Ténèbres » sans mentionner le fameux « Dragon Blanc aux Yeux Bleus ». Cette carte, employée par Seto Kaiba est tellement surpuissante que plusieurs cartes de soutien ont été conçues pour rendre son utilisation plus simple. Il y a notamment la Pierre Blanche Légendaire. Outre sa surpuissance, c’est l’une des cartes les plus rarissimes du jeu Yu-Gi-Oh!

La carte « Exodia le Maudit »

Il s’agit de la première carte du TCG Yu-Gi-Oh! qui exige des conditions à son incantation. Cette carte garantit une victoire rapide à son utilisateur, sous réserve d’avoir abattu les cinq cartes qui constituent les diverses pièces d’Exodia. Dotée d’une puissance pareille, les joueurs ont aussitôt cherché à se former des decks leur permettant d’accentuer leurs chances victoires en potassant ces cartes aussi vite que possible.

Lire également : Comment savoir la taille d'une chambre à air ?

La carte « Le Pot de Cupidité »

Cette carte permet au joueur d’effectuer une pioche de deux cartes de manière gratuite. L’utilisation de cette carte a été prohibée pendant les OCG et JCC étant donné qu’il s’agit d’une des rares cartes qui permettent au joueur de piocher immédiatement deux nouvelles cartes du deck et cela de manière gratuite.

La carte « Yata-Garasu »

L’utilisation de cette carte pouvait stricto sensu interdire à l’adversaire de jouer. Yata-Garasu est la source des banlists du jeu Yu-Gi-Oh! Les créateurs ont pris la décision d’interdire l’utilisation de cette carte dans la compétition.

La carte « Le Cyber Dragon »

Cette carte a occupé le podium des Yu-Gi-Oh! Championnats pendant trois années successives. Et pour cause, c’est une carte parmi les favoris des fans de Yu-Gi-Oh! La carte « Le Cyber Dragon » est réputéE pour la métamorphose qu’elle a entraînée dans le jeu Yu-Gi-Oh! en faveur de la carte Révolution Cybernétique.

La carte « Le Virus Broyeur de Carte »

Carte trophée, la carte « Le Virus Broyeur de Carte » constitue une réelle menace pour les rivaux. Elle caractérise admirablement bien les situations désespérées de ce qui peut se produire quand les cartes les plus surpuissantes de Yu-Gi-Oh! sont également les plus rarissimes. Cette carte appât est apparue la première fois pendant une compétition en 2007 comme trophée assignée à quelques joueurs.

La carte « Cancrelat Maxx »

C’est une carte ayant été à l’origine du Cancrelat Maxx Challenge. Ce challenge consiste à former un deck qui permet d’emprisonner l’invocateur de la carte dans une boucle. Cette carte intègre les cartes pouvant stricto sensu modifier le cours du combat. En effet, la carte apporte une énigme imprévisible que le rival doit surpasser au cours de son activation.

La carte « Six Samouraïs Légendaires – Shi-En »

À son zénith, l’emploi de la carte Portail des Six et des conséquences de monstres a autorisé le deck Six Samouraï de submerger les plateaux de monstres avec une démonstration de force ahurissante. Toutefois, dans le but de changer le plateau en plateau victorieux, le joueur doit être en possession de la carte « Samouraïs Légendaires – Shi-En ». L’invocation de ce monstre est plus ou moins facile pour les decks Six Samouraï en faveur de la facilité qu’il a d’apporter les ressources essentielles sur le terrain. Par ailleurs, sa présence est vitale afin d’entraver le rival d’empêcher la stratégie du joueur invocateur. Shi-En propose au deck un moyen qui permet d’annihiler toute carte sort ou piège pouvant bouleverser le jeu.

La carte « Singoclavier Potartiste »

Il s’agit de l’un des fleurons du jeu Yu-Gi-Oh! En particulier en raison de son rôle essentiel dans l’un des decks les plus importants du JCC, soit le deck PePe. A priori, ce singe qui sourit peut ne pas représenter un danger. Toutefois, Singoclavier Potartiste est l’une des élites des cartes du jeu Yu-Gi-Oh! Raccourci de deux cartes pilotant le deck, Singoclavier peut aisément concevoir une échelle pendule de niveau 4 et de ce fait, invoquer des monstres puissants tels que le Cyber Dragon Infini. Grâce à un niveau de présence en tournoi du deck PePe surpassant les 90%, la puissance de cette carte ne peut pas rester inconnue longtemps.